Publié le 03/10/2018 - Temps de lecture : 4 min

Aides au logement : quelles différences entre l’APL, l’ALS et l’ALF ?

En France, il existe trois aides au logement versées par la CAF :

  • L’aide personnalisée au logement (APL) ;
  • L’allocation de logement à caractère familial (ALF) ;
  • L’allocation de logement à caractère social (ALS).

Ces prestations sociales sont accordées en fonction des ressources du foyer pour vous aider à payer votre loyer ou bien votre prêt immobilier si celui-ci a été accordé pour financer votre résidence principale.  Aujourd’hui, 6 millions de foyers bénéficient d'allocations logement. Un nombre en hausse ces dernières années et qui a incité le gouvernement à revoir les montants de ces aides en juillet 2017. 

Ces trois aides au logement ne sont pas cumulables ! 

APL : l’une des aides au logement la plus connue


L’aide personnalisée au logement est destinée à toute personne ayant un revenu modeste. Elle permet de financer le loyer de son appartement, d’une résidence universitaire et même dans certains cas une chambre d’hôtel provisoirement. 


L’APL peut aussi aider à rembourser une partie de son crédit : il s’agit d’un prêt aidé à l'accession à la propriété (PAP) ou un prêt conventionné (logement neuf). Pour bénéficier de cette aide l’appartement doit être conventionné. Pour savoir si votre logement est conventionné, renseignez-vous auprès de votre propriétaire ou lisez attentivement votre bail. Cette information doit y être mentionnée.

ALS : une aide pour les logements non conventionné


À la différence de l’APL, cette aide au logement inclut aussi les logements non conventionnés. Cette aide est versée à toutes personnes ayant un revenu modeste louant un appartement non conventionné.


Cette aide au logement est majoritairement destiné :

  • aux personnes âgées ; 
  • aux retraités ;
  • aux infirmes ;  
  • aux jeunes travailleurs de moins de 25 ans ;
  • aux  chômeurs ;
  • aux bénéficiaires du RMI. 

ALF : une aide destinée aux familles  


Cette troisième aide au logement reprend les mêmes conditions que l’ALS, c’est-à-dire la possibilité de louer un appartement non conventionné. À la différence les personnes éligibles doivent :

  • Déjà percevoir des prestations familiales ou l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé ; 
  • avoir un enfant à charge mais sans avoir accès aux prestations ci-dessus ;
  • avoir un ascendant aux ressources inférieures à un plafond et ayant plus de 65 ans (ou 60 dans certains cas); un ascendant, un descendant, ou un collatéral infirme à plus de 80 % à charge ;
  • ne pas avoir d’enfant à charge, mariés depuis moins de 5 ans (avant 40 ans) ; 
  • être une femme enceinte, seule, sans personne à charge du 4ème mois de la grossesse et jusqu'au 1 mois de bébé.


Quelles sont les conditions d’obtention d’une de ces aides au logement ? 
 

  • Percevoir un revenu modeste ; 
  • Avoir une charge de logement ;
  • Utiliser ce logement comme résidence principale.

Comment sont calculées les aides au logement ? 

 

  • En fonction des ressources du foyer ; 
  • Selon le nombre d’enfants et des autres personnes à charge ;
  • Le lieu de résidence ; 
  • Le montant du loyer ou de la mensualité de remboursement de prêts ;
  • Les ressources du foyer, etc.

Quel est le montant des aides au logement ? 


Chaque situation familiale est différente. Pour évaluer au plus juste vos prestations la CAF vous offre la possibilité d’effectuer une simulation sur leur site.                                                                               . 

Quelles sont les dates de versement de ces trois aides ? 


Les aides au logement sont versées généralement le 5 de chaque mois (sauf si le 5 du mois tombe un dimanche, le versement arrive le lundi). Consultez le calendrier officiel des versements pour plus d'informations à ce sujet. 

Vous souhaitez avoir plus de détails sur ces trois aides, consultez nos articles dédiés